Coup de pouce financier pour le recrutement des jeunes

Une aide a été lancée pour encourager les entreprises à recruter des salariés de moins de 26 ans, en CDI ou CDD d’au moins 3 mois, jusqu’au 31 janvier 2021.

  • Quel est le montant de l’aide ?

Le montant s’élève à 4 000 € maximum pour une embauche à temps plein en CDI, soit 1 000 € par trimestre dans la limite d’un an. Ces montants sont proratisés en fonction du temps de travail et de la durée du contrat.

  • Quelles entreprises peuvent en bénéficier ?

Toutes les entreprises et associations affiliées à l’assurance chômage (mentionnées à l’article L. 5134-66 du Code du travail) peuvent y recourir, à l’exception des établissements publics.

  • Quelles sont les conditions à remplir ?

D’abord, l’employeur doit recruter un jeune de moins de 26 ans, pendant la période du 1er août 2020 au 31 janvier 2021, en CDI ou CDD de plus de 3 mois. Il doit lui verser une rémunération au maximum égale à 2 SMIC, soit 3 078 € bruts mensuels sur 35h. L’employeur doit également être à jour de ses obligations déclaratives et de paiement de ses cotisations sociales. Il ne doit pas avoir procédé à un licenciement économique sur le poste concerné.

  • Comment en bénéficier ?

L’aide est gérée par l’ASP (Agence de Services et de Paiement). L’entreprise doit, dans un premier temps, se créer un compte personnel sur SYLAé, si ce n’est pas déjà fait. Chaque trimestre, elle doit réaliser une attestation justifiant la présence du salarié, par l’intermédiaire du téléservice de l’ASP, et déclarer les absences du salarié, au besoin. Cette attestation doit être transmise avant les 4 mois suivant l’échéance de chaque trimestre d’exécution du contrat.

  • Quel point de vigilance est à observer ?

Les premières demandes sont adressées à l’ASP seulement à compter du 1er octobre 2020. Son défaut de production dans les délais requis entraîne le non-versement définitif de l’aide au titre de cette période. D’autre part, l’aide n’est pas due pour les périodes d’absence du salarié qui n’ont pas donné lieu au maintien de la rémunération. Elle ne l’est pas non plus pour les périodes pendant lesquelles le salarié est placé en activité partielle ou réduite, pour le maintien en emploi au titre activité partielle longue durée ou ARME, au cours du trimestre considéré.  

Pour tout renseignement, l’employeur peut appeler le numéro gratuit d’assistance de l’ASP : 0 809 549 549.

 

Inscription à notre newsletter



Actualités