Nouvelle aide pour favoriser l’embauche des apprentis

Le gouvernement a mis en place une aide exceptionnelle pour remobiliser les entreprises sur le recrutement d’apprentis, du CAP au Master.

  • Quel est le montant de l’aide ?

L’aide s’élève à 5 000 € pour l’embauche à temps plein d’un apprenti de moins de 18 ans, et 8 000 € pour un jeune de 18 ans et plus. Elle couvre ainsi 100 % du salaire minimum des apprentis âgés de 16 à 20 ans, et 80 % du salaire de ceux âgés de 21 à 25 ans révolus, selon le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

=> Découvrez le guide pratique du plan de relance de l’apprentissage, à destination des entreprises, sur le site du ministère.

  • Quels diplômes ?

Cette mesure s’applique pour tous les apprentis préparant un diplôme allant du CAP au Master. Le contrat d’apprentissage doit être conclu entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

  • Quelles entreprises peuvent en bénéficier ?

Toutes les sociétés de moins de 250 salariés peuvent y prétendre, sans condition. Cette aide exceptionnelle se substitue à l’aide unique dont bénéficient ces entreprises qui embauchent un apprenti, du CAP au Bac, et dont le plafond est fixé à 4 125 €, pour la première année de contrat. L’aide unique reprend pour les années suivantes du contrat. Pour les sociétés de 250 salariés et plus, l’aide exceptionnelle sera versée à la condition que les employeurs s’engagent à atteindre le seuil (déjà dans la loi) de 5% de salariés en contrats favorisant l’insertion professionnelle et l’alternance, en 2021.

  • Comment s’effectue le versement ?

L’aide est versée mensuellement. L’Agence de services et de paiement (ASP) envoie un avis de paiement à l’employeur, consultable en ligne sur SYLAé.

  • Quelles démarches sont à effectuer ?

D’abord, l’employeur doit réaliser et déposer le contrat d’apprentissage auprès de l’opérateur de compétences (OPCO) dont dépend l’entreprise. Cela doit être fait avant le début de l’exécution du contrat ou, au plus tard, dans les cinq jours ouvrables suivant celui-ci. L’OPCO et les écoles proposant des contrats d’apprentissage peuvent aider les sociétés dans leurs démarches ou en cas de difficultés. Ensuite, l’employeur doit ouvrir un espace auprès de l’ASP (SYLAé), si ce n’est pas déjà fait, pour recevoir le versement directement sur son compte bancaire.

  • Comment créer un compte SYLAé ?

Après la transmission du contrat par l’OPCO à l’administration, l’employeur reçoit un courrier ou un mail de l’ASP, qu’il doit conserver. Ce dernier contient un code d’inscription. Il doit le saisir, ainsi que son Siret, et renseigner son nom, son prénom et son adresse électronique, sur le site Internet de SYLAé. Il doit également renseigner ses coordonnées bancaires.

=> Regardez une vidéo explicative réalisée par l’ASP : https://www.asp-public.fr/portail-employeurs-pour-les-contrats-aides.

Une question ? Nos experts sont à votre disposition pour y répondre !

Inscription à notre newsletter



    Actualités